Back to All Events

6ème Congrès de l'Association française de sociologie (Université Versailles-St-Quentin)


  • Université Versailles-St-Quentin France (map)

Réseau Thématique (RT 40) :

Méthodes

Intitulé de la communication :

Combiner analyse de réseaux et ethnographie ou comment enquêter avec une liste de noms

Résumé de la communication :

Si, dans les premiers travaux sociologiques sur le champ du pouvoir, la problématique de la multipositionnalité des individus est rapidement abordée (Bourdieu 1971 ; Boltanski 1973), c’est au renouveau des études sur les partis politiques, à partir du milieu des années quatre-vingt, que l’on doit le regard systématiquement attentif à la pluralité des espaces d’engagement et aux relations sociales consolidées entre groupes contestataires (Tilly 1986 ; Sawicki 1988 ; Pudal 1989). En attribuant toutefois la primauté analytique aux traitements des trajectoires individuelles et en faisant un usage uniquement métaphorique de la notion de ‘réseau’ qui ne recourt généralement à aucune technique quantifiée, ces recherches se sont privées d’une excellente opportunité d’appréhender conjointement l’individuel et le collectif. Ainsi, bien que la « sociologie des réseaux sociaux » ait acquis en France, depuis une décennie au moins, une certaine légitimité au sein de sciences sociales (Ferrand & Federico 2013), l’outillage méthodologique et conceptuel de l’analyse formelle reste, de manière générale, encore rarement mis à l’épreuve pour étudier le champ politique français, à quelques exceptions près (Fillieule et al. 2004 ; Payre 2005 ; Combes 2009 ; Gutierrez 2010 ; Argibay 2011, Pette 2012…). Pourtant, si elle présente de nombreuses limites sur lesquelles nous ne manquerons pas de revenir dans notre intervention, la modélisation statistique d’un réseau possède également un grand nombre de vertus heuristiques. En nous appuyant sur les résultats d'une enquête située dans la ville de Dieppe et menée dans le cadre du stage de terrain du département de sciences sociales de l’École normale supérieure, nous nous proposons, dans cette communication, de faire un point méthodologique approfondi sur cette technique de traitement des données rarement mise à l’épreuve pour l’étude localisée des phénomènes politiques et de montrer quelle est son utilité concrète dans le cadre d’une démarche ethnographique et comment celle-ci peut servir au sociologue de véritable ‘guide de terrain‘ qui nous enjoint à faire des aller-retour entre le modèle et la réalité sociale modélisée.