Back to All Events

4ème Conférence internationale du RESUP (ENS Lyon)


  • Lyon 15 parvis René Descartes Lyon France (map)

Intitulé du colloque :

Les missions de l’Université : reconfigurations, articulations et contradictions

Titre de la communication :

La dimension académique des relations scientifiques : apports de la construction d’un espace disciplinaire à l’aide d’une mesure relationnelle non-bibliométrique (avec Yann Renisio)

Résumé de la communication :

Si l’historiographie des sciences a bien mis en évidence la diversité et l’importance des relations entre pratiques spécialisées dans la production de connaissance savante (Lepetit 1990 ; Brian 2012), une grande part des écrits contemporains concernant « l’interdisciplinarité » semble relever de l’invective ou du vœu pieux (Frickel & Jacobs 2009). Par ailleurs, parmi les travaux empiriques qui ont essayé de rendre compte des échanges et des circulations entre domaines de savoir ainsi que du cloisonnement plus ou moins fort du travail intellectuel, une écrasante majorité a jusqu’ici mobilisé des matériaux construits à partir des produits finalisés de la recherche (Price 1965, Leydesdorff 1987, Small 1999, Morillo, Bordons, Gomez 2001, Moya-Anegón 2004, Klavans & Boyack 2009). Cette focale sur les publications, qui réduit le champ d’observation aux objets les plus nobles de l’activité scientifique, ne permet pas d’accéder aux conditions de possibilité de l’interdisciplinarité qui résident en premier lieu dans la trajectoire scolaire des chercheurs ainsi que dans l’histoire singulière des différents sous-champs du champ scientifique. Dans cette communication, nous proposons justement de remonter la « chaîne de production », en retravaillant un matériau ayant déjà fait l’objet d’examens partiels (Coulmont 2012 ; Conessa & Lacour 2013), auxquels nous apportons un mode d’analyse plus adapté : l’ensemble des qualifications du Conseil national des universités (CNU) entre 2005 et 2013. Les résultats de cette étude mettront en évidence la structuration relationnelle de l’espace des disciplines à l’aide d’indicateurs non bibliométriques ; nous articulerons en outre ces résultats à un programme de recherche plus large qui vise à produire de nouveaux instruments d’objectivation des pratiques interdisciplinaires et à mieux comprendre leurs déterminants.

URL :

http://triangle.ens-lyon.fr/spip.php?article4135